Passer du don, à la prise en charge de la Sécurité de Sa Famille.

Le don ne permet pas d’installer les services d’une économie.

Malheureusement!

Le don rend dépendant, il est cependant INDISPENSABLE, d’envisager le don lorsqu’on le Monde, comme aujourd’hui est deux pas en avant, dans le gouffre.

__________________________________

Économie de communion.

   –  le samedi 21 janvier 2012 après-midi à Aix-en-Provence (voir invitation),

 Invitation AIX en PROVENCE

__________________________________

Passer du don, à la prise en charge de la sécurité de Sa Famille.

Je vois, sur l’annonce que vous faites: banque Martin Maurel, dans les participants.
Je suis fondé à croire que ces personnes là sont des banquiers, pas des philanthropes, qu’ils désirent sûrement aider, mais que leur compréhension du monde du travail est distordue par le fait que leurs fonctions ne sont pas un travail. Il est rare de rencontrer une famille de banquiers à l’affût en pleine brousse.

Je ne comprend pas vos actions, quels sont vos lieux d’action (Europe, Asie, Amériques, plus loin ), quels sont vos buts (fournir des toîts, des vêtements, des écoles), quels sont vos moyens (Collecte, Dons, Bureau d’étude) ?

Par contre je vois bien professeur en économie et banque, dans votre annonce, je n’ai rien contre cette banque, je me méfie des banquiers et si je détestai les professeurs je n’aurai pas choisi mon métier dans la branche enseignement. Comme une automobile une société à besoin: de moteurs, de boites à vitesses, de roues, de pneus, je ne vois que l’allumage électronique, pas de carburant, pas d’huile, et surtout je vois ni le chauffeur, ni la route.

Sûrement, mes limites intellectuelles ne me permettent pas de comprendre. alors je saisis un exemple.
EMMAUS : AFFAIRE de BANQUE au NIVEAU MONDIAL !
Est ce que je me trompe?

Communier, qui ne le désire ?
Avec qui, quand, comment ?

Si vous avez vraiment besoin d’aide pour produire, je peux aider.
Mais il me semble évident que les arbres ne poussent pas dans le ciel et tout ce qui est technique à besoin d’assises, de fondations.
Comme au théâtre : Un lieu, Un Temps, Une Action, Un But, Quelques Moyens.

Si il s’agit de vêtir des personnes et créer des emplois de premier necessitè, c’est pas ma formation, je le regrette.

Si il s’agit de créer des emplois et surtout de proposer des techniques pour obtenir de la nourriture, de la puissance électrique, d’autres moyens techniques, là c’est mon domaine.

Si vous imaginez que les blogs que je tiens sont là pour mon ego, je crains que vous ne fassiez fausse route.
Les pays sous développés les plus proches c’est Excusez LA FRANCE, L’ITALIE, L’ESPAGNE, LE PORTUGAL, LA GRECE etc. ICI EN FRANCE plus de 20 Millions d’exclus de la République INTERDIT DE TRAVAIL …

Ici en France, il faut une Caisse d’Épargne Solidaire, c’est à dire dépôt et gestion de comptes, frais de fonctionnement les plus bas possibles, en ÉCONOMIE SOLIDAIRE et si vous permettez DE COMMUNION.
Il ne s’agit pas de faire de l’ombre aux BANQUES, chacun son métier.
Il s’agit de garder l’INITIATIVE ÉCONOMIQUE, au plus près de ceux qui ont en le plus besoin, exclus, paria, ostracisés de la république, alors qu’il n’existe dans la constitution que les statuts de Citoyen Français et celui de citoyens Étrangers,  nous sommes devenus une terre d APARTHEID ou l’autochtone n’a plus de droit.

S. CARVAJAL

 

 

 

Publicités
Publié dans Sécurité | Laisser un commentaire

Un très beau site !

INCONTOURNABLE.

Joli site dédié à l’Alsace avec même une page pour envoyer vos cartes de voeux de Noël!

S. CARVAJAL

Publié dans Recommandès | Laisser un commentaire

Passer du rêve à la réalité.

Passer du rêve à la réalité.

Construire  CLUNY   IIII *.

 

                 Après le rêve, vient le temps de la mesure.

Il faut mesurer, métrer le projet, d’abord prendre conscience de ce que fût CLUNY III et penser à ce que sera CLUNY IIII. Plus haute, plus grande, plus belle.

C’est colossal !
Mais nous avons déjà bien des choses sur lesquelles il est possible de compter.
Il ne manque pas de carrières de pierres, il ne manque pas de bois d’oeuvre et la technologie ne manque pas ou presque…
La pierre, faux problème, le chantier durant plusieurs décennies, le coût n’est pas à aborder de la même façon que pour construire une maison.
Les bois, faux problème, dans un autre article nous avons appris qu’il y avait des forêts entières qui attendait qu’on les utilise.

740 000 tonnes de bois qu’on arrose continûment de façon à maîtriser les prix de la filière « Bois ».

Reste les ressources technologiques, là il faut réunir non seulement des maçons et des tailleurs de pierre, il faut aussi s’entourer de géomètres. Pas seulement ceux qui découpent les parcelles de terre, non des géomètres capables de réfléchir à une Abbaye plus grande que CLUNY III mais qui garderait le style de celle ci.

Il faut créer une GUILDE des MÉTIERS, capable de penser l’oeuvre, capable de gérer l’oeuvre et capable de former les ingénieurs, les techniciens, les ouvriers, tout le temps des travaux et au delà.

CIVILISATION.
Une Civilisation, propose des emplois, une sécurité dans un lieu connu, reconnu, accepté et respecté par tous, c’est aussi l’organisation des événements depuis avant la naissance, durant la vie et longtemps après le décès.
Si un groupe d’individus ne fait pas ce minimum, c’est qu’il s’agit d’une société d’intérêts particuliers (« démocrature », « oligarchie », « ploutocratie », « tyrannie » etc…,) ce genre de sociétés portent différents noms, mais pas celui de Civilisation.

 

ABBAYE CLUNY III.
« Reconstruction numérique »
* IIII forme Latine logique du 4 Indien, ou ce que vous connaissez sous la forme IV, forme non prouvée pour les unités. !
S. CARVAJAL
Management Stratégique et Innovations.
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Recherche de Vérité : St BENOÎT de NURSIE.

Recherche de Vérité : St BENOÎT de NURSIE.

Jeudi 16 Juin et 13 Décembre 2011.

St BENOÎT Benoît de Nursie

Issu d’une famille noble de Nursie, dans le centre de l’Italie, Benoît passa sa jeunesse à étudier à Rome. Choqué par la vie dissolue qui s’y menait, il se retira dans une région déserte près de Subiaco et vécut dans une grotte (baptisée plus tard la grotte sainte) pendant trois ans.

Durant toute cette époque, sa réputation de saint homme grandit et le peuple en foule accourut pour le voir. Sollicité pour devenir abbé dans un monastère du nord de l’Italie, il accepta. Mais les moines, en désaccord avec les règles qu’il imposa, tentèrent de l’empoisonner. Benoît quitta la communauté et, peu de temps après, fonda un monastère au mont Cassin.

Saint Benoît établit, à l’intention des moines, une règle de vie, la Règle bénédictine, dont l’expansion fut immense et qui fut reprise et codifiée par saint Benoît d’Aniane. Inspirée de l’Écriture sainte, elle recommande aux moines, qui vivent en communauté dirigée par un abbé, de respecter quatre principes essentiels : modération, gravité, austérité, douceur. La modération (discretio) est présente dans les usages quotidiens de la nourriture, de la boisson et du sommeil; la gravité a pour corollaire le silence; l’austérité implique l’éloignement du monde et le renoncement à la possession; la douceur est bonté, amour évangélique, hospitalité exercée envers les humbles. Astreints à la lecture et au travail manuel, les moines doivent se consacrer au service de Dieu qui culmine dans l’office divin.

Vers 540, saint Benoît établit, à l’intention des moines du monastère du mont Cassin, une règle de vie, où il organise la vie monastique d’une façon rigoureuse, tout en laissant place à l’indulgence envers les faiblesses individuelles. L’organisation de la vie cénobitique passe par des tâches régulières et quotidiennes, rythmées par les offices. Avec la prière, le travail et la lecture deviennent un moyen pour se consacrer au service de Dieu.

Il est considéré par les catholiques et les orthodoxes comme le patriarche des moines d’Occident, à cause de sa Règle qui a eu un impact majeur sur le monachisme occidental et même sur la civilisation européenne médiévale.

Lorsque le calendrier romain fut fortement transformé par le pape Paul VI dans les années 1970, c’est la date du 11 juillet qui a été retenue.

Il est vénéré deux fois dans l’année en Occident, le 11 juillet (fête), date anniversaire de la translation de ses reliques à l’abbaye de Fleury, et le 21 mars (mémoire), anniversaire de sa mort, et le 14 mars en Orient.

cf wikipédia.

Dans ce texte que je n’ai pas écris, il est fait référence au travail manuel imposé aux moines.

Contrairement à une idée fausse mais courante le travail manuel forme l’esprit à reconnaître la Vérité.
Reconnaître la Vérité c’est un des premiers devoirs de n’importe quel citoyen, imaginez donc qu’un Chrétien puisse se soustraire à une telle recherche n’est pas envisageable.

La recherche de la Vérité peut conduire à dire et professer des choses qui sont apparemment pas choses courantes c’est pourtant la chose à faire dire et redire le Vérité.
Ensuite, ceux qui sont capables d’écouter et de lire seront appelés à comprendre, sûrement.

Pour avancer, la Vérité ne peut s’appuyer que  sur la Vérité.

The Patron Saint of Business Management:

A new management style from a wise monk

  Anna Farago    

| 2002-09-25 00:00:00 | InsomniacPress | 180 | ManagementThis book offers a new approach to business management based on the ‘Rule of St Benedict’. Thewritings of the fifth-century monk stress the necessityof building communities that have a clear goal- vision basedof purpose. The book applies St Benedict’steaching to the modern world of management. It show willyou how to deal with your colleagues and employees fairly, honestly and respectfully; how tocreate healthy working environments where staff are rewarded and disciplined effectively; and how to dealwith other managers both within and outside of your organisation.

Product Details

  • Paperback: 180 pages
  • Publisher: Insomniac Press (September 25, 2002)
  • Language: English
  • ISBN-10: 1894663306
  • ISBN-13: 978-1894663304
S.  CARVAJAL
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire